• White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Google+ Icon

© 2019 par Timberland Nantes

Arnaque, fraude, contrefaçon : comment éviter les pièges des sites frauduleux ?

 

Aujourd'hui largement démocratisé et de plus en plus sécurisé, l'achat sur Internet n'en reste pas moins un exercice qui demande une certaine vigilance. En effet, Timberland et les marques les plus connues dans le monde sont malheureusement victimes de sites Internet frauduleux qui usurpent leur image à travers le web et cherchent à tromper le consommateur.

 

Dans un contexte marqué depuis plusieurs jours par un grand nombre d'appels et de messages d'internautes ayant commandé sur un site frauduleux se revendiquant comme Timberland ou Timberland Nantes à travers des publicités sur Facebook (comme celle ci-contre), nous avons décidé de poster cet article au double objectif suivant :

 

- d'une part vous apprendre à déceler les signes qui permettent de douter de la fiabilité d'un site de vente en ligne,

- et d'autre part savoir comment réagir en tant que victime d'une arnaque sur le web.

 

 

 

Fraude et contrefaçon : les deux types d'escroquerie les plus répandus sur les sites de mode

 

 

Avant d'aborder les éléments qui permettent de déceler un site frauduleux et de savoir comment le combattre en tant que victime, faisons d'abord la distinction entre les deux types d'escroqueries sur Internet les plus répandues dans le secteur de la mode.

 

Premièrement vous pouvez tomber sur un site qui en copie un autre afin de proposer la vente en ligne des mêmes chaussures ou vêtements mais souvent à des tarifs défiant toute concurrence. Ce type de site est frauduleux dans le sens où il usurpe l'image d'une marque (ou d'un magasin) et encaisse des ventes en ligne par carte bancaire mais sans jamais expédier de produits puisqu'il n'existe en vérité aucun stock "physique".

 

Exemple :

 

Ci-dessous un site Internet frauduleux ayant copié (en partie) le site www.shop-nantes-atlantis.fr en présentant les photos des mêmes produits (des vrais, donc) mais à des prix imbattables (19,50€ au lieu de 130€...). Bien que le site soit plutôt propre il faut donc rester vigilant sur les tarifs un peu trop beaux pour être vrais et penser à vérifier d'autres points dont vous trouverez le détail plus bas dans ce post (nos 7 astuces pour déceler une escroquerie).

 

 

Ce type de site Internet pose deux problèmes majeurs : d'une part le débit de la vente sur le compte bancaire du consommateur et d'autre part le risque que cette transaction non sécurisée conduise au vol et à l'utilisation frauduleuse des informations bancaires et personnelles (adresse, e-mail, téléphone) communiquées.

 

Le deuxième type d'escroquerie le plus souvent répandu sur le web concerne des sites qui vendent des produits de contrefaçon, en les présentant bien entendu comme des produits officiels. Dans ce cas de figure, la commande effectuée sur Internet peut effectivement aboutir à la réception d'un produit, mais il s'agit d'une contrefaçon. Sur ce type de site, le design ainsi que les produits proposés doivent mettre la puce à l'oreille, à l'image du portail ci-dessous dont l'apparence est tout de même très éloignée de l'image de la marque Timberland...

 

 

Ce type d'arnaque est souvent plus connu et plus facile à déceler pour les consommateurs, dont certains achètent parfois même volontairement sur ces sites car ils préfèrent acheter un "faux" à un prix très attractif plutôt qu'un produit officiel à un tarif plus élevé. Il faut en revanche savoir une chose parfois oubliée : si la vente d'articles contrefaits est bien entendu punie par la loi, l'achat de produits de contrefaçon est aussi répréhensible !

 

 

Comment reconnaître un site frauduleux ?

 

 

Après plusieurs années d'expérience en matière de vente sur Internet avec notre site www.shop-nantes-atlantis.fr, et malheureusement de multiples témoignages de victimes recueillis, nous sommes en mesure de dresser ici une liste (non exhaustive) d'astuces pour détecter un site frauduleux. Nous souhaitons ainsi permettre à chaque internaute de déceler une arnaque sur Internet à travers 7 vérifications simples et rapides :

 

1.  Des tarifs excessivement bas : en France la loi impose deux grandes périodes de soldes de 5 semaines consécutives, en janvier et en juillet. Durant les soldes il vous sera déjà assez rare de trouver un site officiel proposant des remises supérieures à -50%. Si vous arrivez donc sur un site proposant des remises de -60% ou même parfois jusqu'à -90%, surtout en-dehors des périodes de soldes légales, posez-vous cette question : ces prix ne sont-ils pas trop beaux pour être vrais ?

 

2. Un design général approximatif : progrès de la technologie oblige, les sites web (surtout officiels) sont de plus en plus beaux ! Face à un site au design douteux, aux logos et photos de mauvaise qualité, augmentez votre vigilance, surtout pour des sites de mode où l'apparence visuelle est souvent un gage de sérieux.

 

3. Le contenu textuel du site : le mélange de plusieurs langues, la mauvaise qualité des textes, une compréhension difficile, de mauvaises traductions, des fautes grossières d'orthographe et de grammaire sont autant d'éléments qui doivent vous mettre la puce à l'oreille ! 

 

4. L'absence d'un service client : un site de vente en ligne sur lequel aucun numéro de téléphone ne figure est forcément douteux. Si le site possède bien un numéro de service client mais que d'autres éléments du site vous mettent en doute, n'hésitez pas à téléphoner pour vous faire une meilleure idée de qui est derrière le site. Hors soirs, week-ends et jours fériés, un site injoignable par téléphone n'est que trop rarement digne de confiance...

Toujours en lien avec le service client, certains sites frauduleux affichent tout de même un formulaire de contact ou une adresse e-mail. Testez ce service en envoyant un message et attendez la réponse : souvent vous n'en n'aurez pas et cela confirmera vos doutes concernant la fiabilité du site en question.

 

5. L'absence d'éléments juridiques obligatoires : tout site de vente en ligne se doit de respecter certaines règles juridiques obligatoires et leur absence est souvent le signe d'un site malveillant. Ainsi, vous devez obligatoirement avoir accès à des conditions générales de vente (si elles existent lisez-en au moins une partie pour détecter de grosse fautes ou une compréhension difficile) et des mentions légales (avec notamment les coordonnées de l'entreprise, son numéro de siret et de TVA, son siège social, ainsi que les noms des personnes responsables du site). Si tous ces éléments n'apparaissent nulle part, ne commandez surtout pas. S'ils apparaissent mais qu'ils vous semblent douteux, tentez d'en vérifier d'abord la fiabilité avant de vous engager à passer commande.

 

6. Les éléments de réassurance : tout site de vente en ligne met en avant les services dont il fait profiter ses clients et notamment ceux liés à la livraison et aux retours des commandes. Un site d'e-commerce sur lequel ces éléments sont difficiles à trouver, incompréhensibles, mal traduits ou absents mérite qu'on tente de le contacter afin d'en savoir plus avant d'acheter. Parmi les éléments qui sont censés rassurés le consommateur, vous devriez aussi pouvoir trouver une rubrique "FAQ" (ou "questions fréquentes") ainsi que des informations relatives à la sécurité des paiements effectués sur le site.

 

7. La recherche sur Google : lorsque vous surfez sur un site que vous ne connaissez pas et dont vous pouvez douter, notamment après avoir vérifié les différents points de vigilance ci-dessus, n'hésitez pas à mener votre petite enquête sur Google ! En une ou deux recherches simples vous pourrez généralement vous faire une idée plus précise du site sur lequel vous naviguez. 

Recherchez des mots clés de l'adresse url du site ou du nom du site sur Google : si le site est fiable vous devriez le retrouver dans les premiers résultats ainsi que d'autre sites qui en parlent ou bien ses sites et pages connexes (réseaux sociaux, blog, magasin...). Vous trouverez aussi généralement les coordonnées d'un point de vente physique ou d'un siège social.

 

Exemples :

 

Ci-dessous, voici les premiers éléments affichés lors d'une recherche "Timberland Nantes " (le même type de résultats apparaît si vous cherchez "shop nantes atlantis"). Notre site shop-nantes-atlantis.fr arrive en tête des résultats, les coordonnées du point de vente sont clairement affichées à droite de l'écran et les autres résultats affichés sont des liens vers le site du centre commercial où se situe le magasin. Non visibles sur l'image, les résultats suivants affichent entre autres la page Facebook du magasin ou encore ce blog. Tout semble donc cohérent et fiable !

 

 

 

En revanche, un site frauduleux va parfois être plus compliqué à trouver sur Google ou bien les résultats trouvés vous rendront méfiants : sites qui recensent des arnaques, forums de consommateurs sur lesquels les internautes dénoncent le site, etc... Ci-dessous, voici les éléments, loin d'être rassurants, affichés lors d'une recherche "timberland vip" (mots clés de l'adresse url d'un site frauduleux) :

 

 

Les premiers résultats de recherche sont tous liés à des signalements d'arnaques sur lesquels on peut lire que des consommateurs ont dénoncé ledit site comme étant une escroquerie. Il paraît donc tout de suite beaucoup plus clair qu'il faudra éviter d'y passer commande !

 

Cette liste de vérifications n'est pas exhaustive et comme certains sites d'arnaques sont vraiment trompeurs vous ne rencontrerez certainement pas tous ces défauts à la fois sur un même site  mais retenez une règle d'or : si rien qu'une seule de ces 7 vérifications suffit à vous faire douter, ne prenez pas de risque ! Avant de commander sur un site web, approfondissez vos recherches sur celui-ci et cherchez à le contacter avant d'en devenir client.

 

 

Comment détecter si un site vend des produits de contrefaçon ?

 

 

Pour déceler un site qui vend des produits contrefaits vous pouvez bien entendu utiliser nos 7 astuces ci-dessus pour détecter s'il s'agit d'un site honnête ou non mais cela ne sera pas forcément suffisant dans le sens où la contrefaçon concerne directement les produits.

 

En effet, ces sites pratiquent un autre type d'escroquerie en effectuant bien une vente que vous recevrez (peut-être) mais vous risquez une forte déception en ouvrant votre colis ! De plus, la contrefaçon pose de nombreux problèmes qui dépassent le seul périmètre de la vente en elle-même : conditions de travail, financement, production, environnement, risques sanitaires, atteinte au droit de propriété intellectuelle... Pour y voir plus clair sur les effets néfastes de la contrefaçon dans son ensemble, consultez ici une infographie très claire proposée par le CNAC (Comité National Anti-Contrefaçon).

 

Vous l'avez compris, la contrefaçon est donc loin d'être une bonne affaire ! Pour éviter de tomber dans ses pièges, voici donc 3 vérifications supplémentaires qui complètent celles vues plus haut et qui vous aideront à détecter d'éventuels produits contrefaits sur un site :

 

- Le site vend des produits jamais vus ailleurs : souvent la tentation est grande car le consommateur pense acheter des chaussures rares, que personne n'a et qu'il n'a jamais vu en vente ailleurs. Malheureusement, pour une marque telle que Timberland en tout cas, si un produit est introuvable ailleurs c'est malheureusement parce qu'il s'agit le plus souvent d'une contrefaçon !

Ci-contre voici un bon exemple de produit contrefait : une fausse paire de boots au look unique qui mélangerait le style Timberland avec celui de la marque Louis Vuitton.

 

Ce genre de chaussures ressemble typiquement aux contrefaçons qui circulent sur Internet en faisant saliver le consommateur avec un modèle soi-disant rare et exclusif.

 

Dans le doute, prenez le temps de naviguer un peu sur Internet et notamment sur les sites officiels tels que www.timberland.fr ou www.shop-nantes-atlantis.fr pour comparer ce que vous avez vu avec ce qui existe vraiment dans les collections officielles de la marque.

 

- Le site est étranger : bien souvent, les produits contrefaits des grandes marques proviennent de pays hors Union Européenne et sont directement vendus sur des sites étrangers. Vérifiez toujours l'identité du vendeur avant de commander sur le web, et dans le doute ne prenez pas de risque.

 

- Le site a mauvaise réputation : il suffit souvent de taper "avis" et le nom ou l'adresse du site sur Google pour se faire une idée de ce qui a été dit par les clients du site en question. Dans le cas de sites de contrefaçons, vous tomberez la plupart du temps sur des forums ou des portails spécialisés qui recensent les plaintes des victimes escroquées.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les risques de la contrefaçon ? Lisez cet article de Gaëlle Bloret-Pucci (Le Huffington Post) qui résume plutôt bien les principaux risques liés à ce type d'achat en ligne.

 

 

Je suis victime d'une escroquerie sur Internet, que faire ?

 

 

Si vous venez d'être la victime d'une escroquerie sur Internet, votre action doit se dérouler en deux étapes, aussi importantes l'une que l'autre : le signalement et la réparation.

 

Dans un premier temps, vous devez absolument signaler le site web malveillant dont vous avez été victime afin que des procédures soient tentées à son encontre et/ou pour avertir les autres potentiels consommateurs contre ce vendeur frauduleux.

 

En matière d'arnaque sur Internet, l'union fait la force ! Dénoncer massivement et efficacement un site frauduleux c'est ainsi limiter ses moyens d'agir et son nombre de victimes potentielles. Plusieurs moyens de dénonciation s'offrent à vous et sont complémentaires :

 

- Écrire un e-mail au "vrai" site qui a été copié ou au site de la marque concernée en précisant bien l'url du site (l'adresse en www.xxxxxxxx.com). Les marques peuvent ainsi faire remonter les informations aux services compétents et demander à ce que ce type de site soit fermé. Les démarches sont malheureusement longues et parfois vaines mais elles sont nécessaires !

 

- Effectuer un signalement en ligne sur le portail spécifique du gouvernement : internet-signalement.gouv.fr.

 

- Dénoncer le site frauduleux sur des sites participatifs tels que www.signal-arnaques.com ou d'autres sites et forums de consommateurs : bien référencés dans les moteurs de recherche et souvent utilisés par les consommateurs, ces sites permettent de prévenir de l'existence d'un site frauduleux afin de protéger les autres acheteurs potentiels.

 

- Utiliser les réseaux sociaux : prudence, faites attention à ne pas faire la publicité du site d'arnaque en le nommant sur les réseaux sociaux (même si c'est pour le dénoncer) ! Si le site en question fait de la publicité sur les réseaux sociaux ou possède une page ou un compte, n'hésitez pas à utiliser les outils à votre disposition pour signaler ou commenter un contenu abusif.

Vous pouvez aussi utiliser les réseaux sociaux en partageant votre expérience malheureuse avec vos proches et abonnés afin de les alerter et de les sensibiliser.

 

Profitez aussi de la viralité des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter pour promouvoir des articles de blog comme celui-ci ou des sites tels que www.cnac-contrefaçon.fr afin de nous aider à informer les internautes sur les pièges à éviter.

 

La seconde étape du processus à suivre en tant que victime est celle qui vous permettra d'obtenir réparation du préjudice subi et notamment le préjudice financier lié au débit de votre carte bancaire à des fins frauduleuses.

 

Les paiements par carte bancaire sur ce type de sites web n'utilisent pas de protocole de paiement sécurisé (comme 3D Secure par exemple) et ne garantissent donc ni la fiabilité de l'acheteur ni celle de la transaction. Si vous avez effectué un achat sur un site frauduleux vous devez donc vous rapprocher de votre banque le plus rapidement possible afin de faire opposition au paiement ou de vous faire rembourser l'achat si celui-ci a déjà été débité. Dans la plus grande majorité des cas, votre établissement bancaire sera dans l'obligation de vous rembourser et votre achat ne sera plus qu'un mauvais souvenir...

 

 

Conclusion

 

 

Nous espérons que cet article vous sera utile à l'avenir pour que votre shopping en ligne soit le plus sécurisé possible et nous vous invitons à le partager et à en parler autour de vous afin que ce fléau de la fraude sur Internet puisse être combattu plus efficacement.

 

Concernant la marque Timberland, nous vous rappelons que les deux seuls sites officiels autorisés à vendre les produits de la marque en son nom sont bien www.timberland.fr (version française du site européen de la marque) et notre site www.shop-nantes-atlantis.fr, agréé par la marque depuis mai 2013 et revendeur officiel des produits du magasin franchisé Timberland de Nantes (basé centre commercial Atlantis).

 

 

À lire ailleurs sur le blog :

Attention aux fausses publicités Timberland sur Facebook !

Arnaques sur Facebook : nos réponses à vos questions les plus fréquentes

 

 

 

Please reload

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon

RECEVEZ NOS CONSEILS ET BONS PLANS

DERNIERS ARTICLES

Please reload

TAGS